lundi 16 février 2015

Le NoPhone, un smartphone pour se désintoxiquer des smartphones

Le NoPhone
De loin, cela ressemble étrangement à un canular. Et pourtant ça n'en est pas un. La société qui commercialise ce concept à réussi son opération de crowdfunding sur KickStarter en levant près de 20.000$ contre 5.000$ nécessaires pour le démarrage du projet. Il est aujourd'hui commercialisé en ligne sur le site internet http://www.nophonestore.com/, pour la modique somme de 12$ (réduction par quantité).






Lutter contre la nomophobie

Les jeunes (18-25 ans) sont toujours plus connectés avec leur tribu sur les réseaux sociaux : un monde sans téléphone mobile leur paraît difficile à imaginer voire impossible à vivre, tant cet appareil a envahi leurs vies. Ce néologisme, la nomophobie, contraction de « no mobile phobia » désigne la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Une maladie dénoncée lors de la journée internationale sans téléphone portable, qui a lieu tous les ans les 6, 7 et 8 février derniers. Initiative de Phil Marso dont je me faisais l'écho dans cet article.

Selon une étude de l’IFOP parue en février 2014, « les Français et la dépendance au mobile », 78% des moins de 25 ans (contre 42% des français) se considèrent comme « dépendants » de leur téléphone mobile. Par ailleurs 57% des moins de 25 ans (contre 27% des français) ont besoin de consulter leur mobile au moins une fois par heure. Enfin, 25% d’entre eux sont « énervés », 18% « paniqués » et 13% « stressés » à l’idée de perdre leur téléphone. Au Royaume-Uni, la proportion de nomophobes chez les jeunes de 18-24 ans atteint 76%.

Si les adolescents sont les plus attachés à leur téléphone mobile, certaines catégories socio-professionnelles comme les cadres supérieurs ont du mal à s’en passer aussi. De même, certaines populations se distinguent, comme les parisiens (48% contre 39% de provinciaux), les femmes (48% contre 38% chez les hommes), et les possesseurs de smartphones (58% contre 26% chez ceux qui possèdent un téléphone mobile classique).

jeunes accros à leur smartphone

Aujourd'hui la plupart des possesseurs de smartphones lui sont addictes. Cela se constate lorsqu'on observe le comportement des gens à l'extérieur : constamment en train de 'checker' leur smartphone que ce soit au café ou au restaurant lors d'un rendez-vous, pendant leur trajet dans les transports en commun ou plus simplement pendant les temps morts. Cette attitude a pour première conséquence l'enfermement dans un monde virtuel et l'absence de toute interaction avec le monde réel qui les entoure. Plus de bonjour, plus aucune parole ni aucun regard pour ses congénères. L'homme doté d'un smartphone se renferme sur son monde intérieur.

Le NoPhone représente un très bon moyen de lutter contre la nomophobie. Il maintient la présence sur soi du rectangle de plastique nécessaire pour se sentir en sécurité. Mais sans aucune de ses fonctionnalités. Le projet a été présenté par l'équipe à l'origine de cette idée, de manière totalement similaire à la présentation de n'importe quel autre smartphone, utilisant les mêmes codes marketing, les mêmes éléments de langage (y compris technique).

Genèse du projet

L'idée du NoPhone est venue d'un groupe d'amis des États-Unis et des Pays-Bas. Au cours d'une nuit dans un bar où il passaient leur soirée à regarder fixement leurs téléphones et parfois lever les yeux de leurs écrans pour commander une autre tournée. Ils ont donc décidé de créer le NoPhone; une couverture sociale de sécurité, destinée à se rendre compte de sa dépendance à la technologie. Cependant, après avoir lancé l'idée, cette bande de jeunes gens s'est aperçue que ça prenait, que les gens trouvaient l'idée originale et étaient prêts à les suivre. C'est ainsi que Van Gould, Ingmar Larsen et Ben Langeveld ont créé le NoPhone. Vous pouvez aller visiter leur site internet pour connaître avec plus de détail la genèse de ce projet.

Ingmar Larsen and Ben Langeveld
Ben & Ingmar - Photography by Akos Major

Les caractéristiques du NoPhone

  • Hauteur : 5.5" (140 mm), Largeur : 2.6" (67 mm), Profondeur : 0.29" (7.3 mm), Poids : entre 80 et 100 grammes;
  • Incassable;
  • Waterproof;
  • Fonctionne sans batterie;
  • Pas besoin de faire de mises à jour;
  • En option, la version selfie upgrade;

Donc vous l'avez bien compris ce NoPhone n'a aucune des caractéristiques habituelles d'un téléphone mobile. il s'agit juste d'un parallélépipède de plastique qui a la forme extérieure d'un smartphone. C'est tout !

iPhone 6 versus NoPhone

Le complément du NoPhone : la 'NoClock'

C'est un complément indispensable du NoPhone : la montre qui ne donne jamais l'heure. Encore plus efficace que la montre cassée (qui donne l'heure juste deux fois par jour), cette montre unique est beaucoup plus jolie. Disponible en plusieurs coloris, elle s'adapte à vos tenues même les plus improbables. Cependant, cette montre va changer votre rapport avec le temps qui passe : son bracelet vibre toutes les 5 minutes.

Là encore, il ne s'agit pas d'un fake, le produit existe vraiment : il s'agit de la montre Durr. Elle est disponible à la vente pour le modeste prix de 105€.

Montre Durr


En savoir plus ... :



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Agenda

Informations Éditeur


Copyright © 2007 - 2015 - Tous droits réservés
Logo Connexion Mobile


Contacter l'Éditeur de ce blog


A propos


Gadgets Mobiles

  • ads
  • ads
  • ads
  • ads

Actualités Insolites Copyright © 2007-2012 This Blog is Designed by Ipietoon